Hikers like « Siegol Palmenwax »

Siegol Palmenwax

SIEGOL® PALMENWAX

Siegol Palmenwax
Na een behandeling met Siegol Palmenwax

Het kroonjuweel van Siegol®: “Palmenwax”. Dit unieke product is ontwikkeld en vooral ingezet voor het onderhoud van de betere lederen schoen. De oorspronkelijke formule van begin 20ste eeuw is nog steeds onveranderd. Plantaardige oliën en bijenwas worden gemengd met natuurlijke was van de Carnauba palm. Het geheel geeft een ongekende bescherming aan het leer en een ongeëvenaarde glans. Continuer la lecture de « Hikers like « Siegol Palmenwax » »

Artisanat de chaussures: Thomas Ganick

schoenenambacht - Thomas Ganick on the ESSA contest in Brussels 2018 - cirage de chaussures

Des dizaines de milliers de paires de chaussures lui ont traversé les mains. Ils ont été traités et polis.

Thomas Ganick a commencé une carrière dans l’industrie minière. Mais, il n’y a pas trouvé la satisfaction que son esprit troublé recherchait. Il y a 14 ans, il a tourné le volant: il a créé une entreprise individuelle et travaillé comme artisan. D’abord à Berlin, puis, depuis 11 ans à Francfort.

Thomas Ganick – satisfaction by the result (©2018 – Tecomm)

Continuer la lecture de « Artisanat de chaussures: Thomas Ganick »

Artisanat de chaussures: Angelo Gregorio

schoenenambacht, Patine by Angelo Gregorio , artisanat de chaussures

On sait peu de choses sur le développement du cirage dans le monde de la chaussure. Il est certain que la première utilisation de cire de chaussures a eu lieu dans l’armée. Pour nettoyer les chaussures et les bottines en cuir et les garder imperméables, des crèmes grasses ont été utilisées.

Avec la propagation de la chaussure en cuir, à travers toutes les couches de la population, les avantages du cirage à chaussures se propagent aussi. Il y avait de la place pour un nouveau métier: le cireur de chaussures.

schenenambacht, Angelo Gregorio, artisanat de chaussures
Angelo Gregorio at ESSA contest in Brussels (©2018 -Tecomm)

Continuer la lecture de « Artisanat de chaussures: Angelo Gregorio »